IMG 0196Pierre Bariand (1933-2021) - Télécharger le document retraçant sa carrière : cliquer ici

Le 25 juillet 2021, Pierre Bariand s’est éteint. Un grand nom de la minéralogie française et internationale nous a quittés.

La passion de Pierre pour les minéraux a commencé tôt, dès son enfance dans le Limousin, cette région aux nombreuses carrières et mines riches en minéraux, comme Chanteloube et ses béryls, ou Compreignac et ses quartz fumés.  Sa passion s’épanouira ensuite dans la fréquentation de la Galerie de Minéralogie du Muséum national d’Histoire naturelle à Paris et de ses prestigieux membres tel Alfred Lacroix. Il y rencontre Claude Guillemin qui l’invitera en 1953 à le suivre au laboratoire de Minéralogie et Cristallographie de Paris à la Sorbonne pour l’aider dans la préparation des échantillons pour sa thèse sur les phosphates, arséniates et vanadates. Claude Guillemin consacre aussi une partie de son temps à l’aménagement de la collection des minéraux de la Sorbonne qui était entreposée au sein de la bibliothèque du laboratoire. En 1956 C. Guillemin est nommé conservateur de la collection de l’École des Mines de Paris et Pierre prend en charge la collection de la Sorbonne. C’est le début d’une carrière de conservateur qui durera 42 ans.

Carrière jalonnée pendant près de trente ans par de nombreuses missions. L’époque le permet, les créations du Bureau de Recherche géologiques et minières (BRGM) et du service de conservation des espèces minérales (SCEM), l’ouverture de nombreuses mines en France et dans le monde, l’amélioration des conditions de transport et des situations politiques bien plus favorables qu’aujourd’hui, signent une sorte d’âge d’or, un « temps des aventures » selon un terme cher à Pierre, pour les récoltes de minéraux sur le terrain. Outre les mines du Limousin où sont découvertes, avec la collaboration de Fabien Cesbron, minéralogiste du laboratoire, la rameauite et l’agrinierite, Pierre visitera la carrière d’Hagendorf en Bavière riche en  phosphates rares, les mines de Mezica en Slovénie (ex-Yougoslavie) où les cristaux de wulfenites sont abondants et celles de Trepca au Kossovo (ex-Yougoslavie) célèbres pour leurs sulfures. Après son mariage avec Nelly, arménienne née en Iran, il se rend dans ce pays, il y découvre des indices d’uranium et de nombreux minéraux. En 1959 une mission est organisée et de 1960 à 1961, Pierre est engagé comme minéralogiste auprès du ministère des mines et de l’Industrie d’Iran. Cette mission et d’autres (1964-66, 1967, 1969 puis 1973) permettent la découverte de minéraux comme la bien nommée iranite. En 1962, au cours de la mission à Mounana au Gabon, gisement qui avait déjà permis la découverte de la chervetite, de nombreux spécimens sont récoltés, plusieurs espèces sont découvertes comme bien sûr la mounanaite, ainsi que la vanuralite, la curienite et… la bariandite, dédiée à Pierre! À partir de 1964 commencent les missions en Afghanistan, d’où Pierre rapportera les premiers grands cristaux de lazurite, de kunzite et un nouveau minéral : l’afghanite. 

 

Télécharger le document retraçant sa carrière : cliquer ici

 
* * * * * * * * * * * * *
 
Le siège de l'Association AMIS se situe à la collection de minéraux sur le campus de l'Université Pierre et Marie Curie (UPMC).
 
 Le nouvel emplacement de la Collection de Minéraux se situe entre les Tours 14 et 15 de la 'Grille' du Campus, au niveau de la rue des Fossés Saint Bernard.
 
Actuellement , on y accède à partir de l'entrée de l'UPMC, Place Jussieu, en suivant le cheminement fléché en vert, sur la carte,  jusqu'aux Tours 14 et 15.
 

Durant le Plan Vigie-Pirate, l'accès du Campus de l'UPMC se fait Place Jussieu et/ou à proximité.

Collection de minéraux de l’IMPMC et de l’université Pierre et Marie Curie

4 place Jussieu
75005 Paris
01 44 27 52 88

 

La collection de minéraux est ouverte du lundi au samedi de 13h à 18h. Fermeture hebdomadaire le mardi, le dimanche et les jours fériés.

Entrée grand public : 6 euros. Tarif réduit : 3 euros. Entrée gratuite pour les personnels et les étudiants de l'UPMC.

Localisation : sous l'escalier monumental d'accès à l'Université Pierre et Marie Curie, au RdC entre les tours 14 et 15. Se reporter, si-besoin, au plan du Campus

Pour accompagner la visite de la collection, vous trouverez à l'accueil des guides audios gratuits (3/4 heures de visite commentée), des CD et des livres sur la collection.

 Pour connaître toutes les informations pour venir à la Collection (Métro, Bus, Véli'b, accès personnes à mobilité réduite), cliquer sur les icônes sur la carte ci-dessous

 

Tracez votre itinéraire
    Voir les options

De :  ou 

Vers :  ou 

 

Bus

Jussieu lien ratp

 

Gare d'Austerlitz/Boulogne - Pont de Saint Cloud

Villejuif - Louis Aragon / Mairie d'Ivry/La Courneuve - 8 mai 1945